Historique | Visite Virtuelle | Infos Pratiques | Festivités | Revue de presse | Espace presse | Livre d'or | A boire et à lire | Contact

Le vignoble des Graves qui couvre aujourd'hui 3 600 ha est née aux premiers siècles de la conquête romaine, au pied des murs mêmes de l'antique urbs puisque le Palais Gallien était, à l'époque, entouré de vignes.
Très réputé au Moyen Age, il prit son véritable essor au XII° siècle où, par le mariage d'Aliénor d'Aquitaine et d'Henri Plantagenet, il devint en Angleterre " The french claret ".
Après la grave crise qui atteint les vins de Bordeaux au XVII° siècle à la suite de l'opposition diplomatique de la France et de la Hollande, le vignoble de Graves prit son véritable essor au XVIII° siècle grâce au Philosophe Montesquieu, qui était également vigneron à Martillac et à La Brède. Ses pairs du Parlement de Guyenne, Les Présidents de Gascq et de Pontac, les Conseillers Filhot et d'Arche partagèrent alors sa " fièvre de planter ".
On doit à leur obstination un des vignobles les plus célèbres du monde qui est la seule à avoir la capacité de fournir avec un égal bonheur des vins rouges et des vins blancs qui peuvent être secs ou liquoreux puisque les grandes Appellations paroissiales Cérons, Barsac et Sauternes ne sont, après tout, qu'une partie privilégiée par le Ciron du terroir des Graves.
Cette Appellation est également la seule à porter le nom de son sol, fait d'épaisses couches de graviers d'époque quaternaire arrachés par la Garonne aux flancs de la Maladeta et disposées en terrasses sur ses rives, permettant l'ensoleillement renforcé du vignoble.



Château de Mongenan

Château Lagueloup
Château de Vergnes
Château Majereau La Lagune


Propriétaire-récoltant, Florence Mothe est également un ardeur défenseur du vin et des terroirs de Bordeaux.. Par la charrue ou par la plume, elle démontre jour après jour, rège après rége, que le vin aussi est une oeuvre d'art...


Cliquez ici pour voir la biographie de Florence Mothe



Les Graves de Bordeaux
Toutes hontes bues
Si Dieu ne manque
Les derniers feux du plaisir 

La Terrasse des Feuillants

Michel le Jardinier au jardin de Jean-Jacques Rousseau
 
Lieux symboliques en Gironde




Château de Mongenan rouge
appellation Graves contrôlée
Grand Vin de Graves

" Aristocratique " pour James de Coquet, " En tout point délicieux " pour Gilles Pudlowski, " Merveilleux par ses arômes de cassis, de sous-bois, son bouquet robuste et sans aspérité " pour Henri Elwing, tel apparaissent depuis de longues années les vins du Château de Mongenan, élevés dans le strict respect des traditions ancestrales et ne sacrifiant pas aux modes passagères.

Surface : 4,60 ha
Type de sol : Graves profondes pour les parcelles situées à la Comteau et terrain argilo-calcaire sur une faible partie en pied de coteau
Porte-greffe : Riparia gloire et Gravesac
Engrais : fertilisation classique raisonnée
Densité de plantation : 6500 pieds à l' hectare
Largeur des rangs : 1,55 m
Âge moyen des vignes : 50 ans

Cépages : Merlot 60 %, Mallbec 20 %, Cabernet sauvignon 20 %
Taille : Guyot simple
Vendanges : exclusivement manuelles
Fermentation : en cuves inox thermo-régulées
Macération : trois semaines environ
Température : 28 à 30 °
Fermentation malolactique : en cuves
Elevage : dix-huit mois en barriques renouvelées par tiers avec soutirage
Potentiel de vieillissement : entre 15 et 30 ans
Œnologue conseil : M.Pierre Jean Sanchez

Château de Mongenan blanc - Appellation Graves contrôlée -
Grand Vin de Graves

A Louis XV qui lui demandait les raisons intimes de son inaltérable virilité, le Maréchal de Richelieu répondit : " Un élixir de ma région". C'est ainsi que le Château de Mongenan blanc devint fameux à Versailles.

Surface : 1,80 ha
Type de sol : Graves profondes
Porte-greffe : Riparia gloire et 3309
Engrais : fertilisation classique raisonnée
Densité de plantation : 6500 pieds à l' hectare
Largeur des rangs : 1,55 m
Âge moyen des vignes : 50 ans
Cépages : Sémillon 80 %, Sauvignon 20 %
Taille : Guyot simple
Vendanges : exclusivement manuelles
Fermentation : après débourbage en barriques de chêne français
Température : 18 à 22 °
Fermentation malolactique : non
Elevage : douze mois en barriques renouvelées annuellement par tiers sur lies totales avec bâtonnage
Potentiel de vieillissement : 10 ans
Œnologue conseil : M.Pierre Jean Sanchez

retour au sommaire




Château Lagueloup rouge
Appellation Graves Contrôlée
Grand Vin de Graves

" Une grande complexité de bouquet" selon Bernard Ginestet,
un vin de garde et de terroir

Surface : 4ha
Type de sol : Grosses Graves profondes
Porte-greffe : Riparia gloire et 3309
Engrais : fertilisation classique raisonnée
Densité de plantation : 5500 pieds à l' hectare
Largeur des rangs : 1,80 m
Âge moyen des vignes : 30 ans

Cépages : Merlot 60 %, Cabernet franc 40 %
Taille : Guyot simple
Vendanges : manuelles ou mécaniques
Fermentation : en cuves inox thermo-régulées
Macération : trois semaines environ
Température : 28 à 30 °
Fermentation malolactique : en cuves
Elevage : dix-huit mois en barriques renouvelées par tiers avec soutirage
Potentiel de vieillissement : entre 10 et 20 ans
Œnologue conseil : M.Pierre Jean Sanchez

Château Lagueloup blanc - Appellation Graves Contrôlée - Grand Vin de Graves
" Un vin rare, un cépage protégé, à découvrir absolument "

Surface : 1ha
Type de sol : Grosses graves profondes
Porte-greffe : Riparia gloire
Engrais : fertilisation classique raisonnée
Densité de plantation : 5500 pieds à l' hectare
Largeur des rangs : 1,80 m
Âge moyen des vignes : 30 ans

 

Cépages : Sémillon 20 %, Muscadelle 80 %
Taille : Guyot simple
Vendanges : exclusivement manuelles
Fermentation : après débourbage en barriques de chêne français
Température : 18 à 22 °
Fermentation malolactique : non
Elevage : douze mois en barriques renouvelées annuellement par tiers sur lies totales avec bâtonnage
Potentiel de vieillissement : 15 ans
Œnologue conseil : M.Pierre Jean Sanchez


retour au sommaire



Château de Vergnes rouge, Appellation Graves Contrôlée

" Dans la grande tradition d'élégance et de robustesse de l'Appellation "

Surface : 3 ha
Type de sol : Graves profondes
Porte-greffe : 3309
Engrais : fertilisation classique raisonnée
Densité de plantation : 5500 pieds à l' hectare
Largeur des rangs : 1,80 m
Âge moyen des vignes : 30 ans

Cépages : Merlot 50 %, Cabernet franc
Taille : Guyot simple
Vendanges : exclusivement manuelles
Fermentation : en cuves de ciment verré
Température : 28 à 30°
Fermentation malolactique : oui
Elevage : douze mois en barriques renouvelées annuellement par tiers
Potentiel de vieillissement : 10 ans
Œnologue conseil : M.Pierre Jean Sanchez

Château de Vergnes blanc - Appellation Graves Contrôlée

" Un vin de fête qui convient aux poissons, aux crustacés, aux viandes blanches
et même à certains fromages "

Surface : 1,50 ha
Type de sol : Graves profondes
Porte-greffe : Riparia gloire et 3309
Engrais : fertilisation classique raisonnée
Densité de plantation : 5500 pieds à l' hectare
Largeur des rangs : 1,80 m
Âge moyen des vignes : 50 ans

Cépages : Sémillon 60 %, Sauvignon 40 %
Taille : Guyot simple
Vendanges : exclusivement manuelles
Fermentation : après débourbage en barriques de chêne français d'un an d'âge
Température : 18 à 22 °
Fermentation malolactique : non
Elevage : douze mois en barriques renouvelées annuellement par tiers sur lies totales avec bâtonnage
Potentiel de vieillissement : 10 ans
Œnologue conseil : M.Pierre Jean Sanchez


retour au sommaire


Château Majereau La Lagune, Appellation Bordeaux Contrôlée, Grand Vin de Bordeaux


" Un grand Bordeaux de tradition au fruit inoubliable "

Surface : 10 ha
Type de sol : argilo-calcaire
Porte-greffe : 3309 et Riparia Gloire
Engrais : fertilisation classique raisonnée
Densité de plantation : 4000 pieds à l' hectare
Largeur des rangs : 1,80 m à 2 m
Conduite : vigne basse
Âge moyen des vignes : 25 ans

Cépages : Merlot 33 %
Cabernet franc : 33%
Cabernet sauvignon : 33 %
Taille : Guyot double ébourgeonnée
Vendanges : mécaniques
Fermentation : en cuves inox thermorégulées
Macération : trois semaines
Température : 28 à 30°
Fermentation malolactique : oui
Elevage : douze mois en barriques renouvelées annuellement par tiers
Potentiel de vieillissement : 5 à 7 ans
Œnologue conseil : M.Pierre Jean Sanchez

retour au sommaire

 

 

 

« Les Graves de Bordeaux » appartiennent à la célèbre collection de Bernard Ginestet « Le Grand Bernard des vins de France » L’histoire et la géographie du vignoble s’y trouvent décrites et abondamment illustrées suivies d’un répertoire complet des crus de cette célèbre région viticole avec leurs caractéristiques et leur hiérarchie.

retour au sommaire

« Toutes hontes bues » a été écrit à partir des mémoires de Mme Faivre-Mangou, propriétaire du Château de Mongenan, et de son père M. Edmond Mangou, administrateur général de Eschenauer S.A. Ce livre raconte la manière dont le vin de Bordeaux, symbole de la civilisation française a été constamment pris en otage dans des affaires politiques, locales, nationales et internationales et comment négoce et propriété ont survécu dans les grandeurs de la noblesse du bouchon et les misères de la vie paysanne. Une importante partie du livre est consacrée aux scandales qui ont émaillé un siècle de négoce et de viticulture : collaboration , affaire des piastres et affaire des vins de Bordeaux.

retour au sommaire

« Si Dieu ne manque » est le premier tome de la Trilogie des Wallenberg qui raconte Bordeaux dans l’histoire de France et du monde à travers les rapports entretenus par deux familles, l’une protestante, les Vallemont devenus Wallenberg dans l’exil, et l’autre catholique, les Gascq. Cette saga entraîne le lecteur dans une grande fresque historique qui lui fait découvrir tour à tour le quartier des Chartrons, les cachots de la Bastille et les salons du Régent Philippe d’Orléans. Le récit couvre la période 1715 –1740.

retour au sommaire

« Les derniers feux du plaisir », deuxième tome de la série, transporte le lecteur sous le règne de Louis XV où Antoine de Gascq converse avec tous les personnages fameux de l’époque, Rousseau, Voltaire, Montesquieu et son grand ami le Maréchal de Richelieu. Des glacis du Château Trompette aux jardins de Mongenan, de la bataille de Fontenoy aux confidences de l’OEil de Bœuf, les Derniers feux du plaisir font entrer le lecteur dans l’intimité du XVIII° siècle. Le récit couvre la période 1740- 1780.

retour au sommaire

« La Terrasse des Feuillants » est la dernière image que Louis XVI et Marie Antoinette auront de la liberté le 10 août 1792. Cette esplanade devenue notre rue de Rivoli tire son nom du Couvent des et La Fayette.Le dernier tome de la Trilogie des Wallenberg raconte surtout son passage à la Compagnie des Indes et au Gouvernement. Le livre fait la part belle à la passion qu’il éprouva pour Mme Grand et la jalousie qu’il inspira à son autre amant Talleyrand.
Le récit couvre la période 1781-1792.

retour au sommaire

« Michel le Jardinier au jardin de Jean-Jacques Rousseau » raconte l’apport du célèbre philosophe à la science botanique et retrace son itinéraire dans cette discipline à la suite de sa rencontre avec Claude Anet chez Mme de Warrens. Les vignettes qu’utilisait Rousseau pour donner ses cours sont reproduites dans l’ouvrage comme sont commentées les plantes qu’il a étudiées plus particulièrement. Sa manière de composer des herbiers et le destin de ceux-ci sont également décrits.

retour au sommaire

« Lieux symboliques en Gironde » Pour les quatre millions de Frères dispersés dans le monde, et regroupés dans des Ateliers bien souvent fondés par des bordelais, Bordeaux représente la Mecque de la Franc-Maçonnerie.
Ici, autour de Montesquieu, s'est forgée la "Religion des religions" au début du XVIII° siècle. Puis, des personnages fameux ont marqué la Gironde de leur empreinte : Martinez de Pasqually, Saint Martin ou le Philosophe Inconnu, Cagliostro, La Fayette, Victor Louis, Les Girondins, le Duc Decazes, Emile et Isaac Pereire, Gustave Eiffel...
Chacun d'entre eux a, en effet, choisi les lieux symboliques qu'offrait la Gironde pour apporter sa pierre au Temple, dans la gloire et dans la richesse, malgré les difficultés et les contraintes, parfois même jusqu'au sacrifice de sa vie.
En racontant Trois Siècles de Franc-maçonnerie en Gironde, Florence Mothe dévoile une passionnante saga aux multiples personnages. Quelle influence les Francs-maçons ont-ils exercée sur la ville ? Quels furent les plus fameux initiés ? Quelle part la Franc-maçonnerie prit-elle à l'expansion du commerce, à l'urbanisme, à l'architecture, à la politique, au rayonnement international de Bordeaux ?
Cette étonnante chronique ouvre des perspectives insoupçonnées sur de nombreux faits historiques et livre ces secrets dont la politique est jalouse, du XVIII° siècle à nos jours car Adrien Marquet, Maurice Papon, Léo Lagrange, Jacques Chaban-Delmas, Robert Boulin et Alain Juppé ne sont pas absents de ce Bordeaux inconnu de la plupart des Girondins.

retour au sommaire

retour en haut de la page


Copyright 2006 - TSIP Production - Tous droits réservés