Historique | Visite | Crus en vente | Location de salle | Espace presse | Contact | Index

La salle d’ampélographie présente une importante collection de monnaies romaines et gauloises découvertes à l’occasion des fouilles entreprises dans le parc du Château Lagueloup.




Sesterce de Domitien, Antoninien de Probus, Antoninien de Tétricus 1°, Sesterce de Marc Aurèle , monnaie à croix des Volques Tectosages, Potin à grosse tête des Séquanes, témoignent de l’occupation commerciale et votive du site dès le 1° siècle avant Jésus Christ et de ses activités viticoles dès le III° siècle.


 



L’intégralité des travaux du botaniste Daurel qui décrit nombre de cépages cultivés avant le phylloxera dans la région est également présentée ainsi que les étiquettes apposées sur les bouteilles des crus aujourd’hui disparus de la périphérie bordelaise.

La grande salle

La visite de la grande salle s’ouvre sur les Edits du Parlement de Guyenn relatifs au fameux Privilège des vins de Bordeaux.



Elle présente à travers une collection de cartes postales de la fin du XIX° siècle le fameux chai du Château Lagueloup qui a conservé tout son équipement technique, foulo-pompe, pressoir, égrappoir, grues et wagonnets de transport.



La totalité des lettres de commandes , les plans, devis et factures de cet imposant matériel est également présentée ainsi que les modes d’emploi des différents outils et les livres de paies du personnel de la propriété. Chaque saison du vignoble, de al taille à la vendange, est illustrée par les outils appropriés. soutirage, collage et filtrage jusqu’à l’expédition des vins au négoce.


Un atelier de tonnellerie raconte la naissance d’une barrique depuis l’abattage du chêne en forêt de Tronçais jusqu’à la mise en rose.



Le Musée du Château Lagueloup rend également hommage à un grand négociant bordelais du début du XX° siècle, Louis Eschenauer, parent de l’actuelle propriétaire. D’importants documents relatifs à l’activité du quartier des Chartrons et à la Maison Eschenauer figurent dans les collections.

Portrait de M.Edmond Mangou en compagnie de M/Louis Eschenauer dans leur bureau de l'avenue Emile Counord

Les objets dits «de plancher » relatifs à la mise en bouteille et à l’étiquetage transportent le visiteur dans l’intimité d’une Maison de Négoce bordelaise du XIX° siècle.

Le rez de chaussée permet la visite des cuviers qui contiennent trois mille hectolitres de cuves en ciment verré.

Le visiteur a accès au chai à barriques où s’élaborent les millésimes des vins des différents domaines et qui contient près de 600 fûts.

Une dégustation verticale ou gourmande couronne la visite. Elle se déroule dans la salle de dégustation qui présente différents souvenirs, objets et pièces d’archive. Des petits déjeuners gourmands, des pique-nique ou des « repas terrines » peuvent être organisés pour les groupes sur demande.

 

Copyright 2006 - TSIP Production - Tous droits réservés